Julien Messonnier
Shiatsu à Angers
Julien Messonnier, shiatsu à Angers
 

N° SIRET : 902 396 647 00015

Julien Messonnier
Shiatsu à Angers

Julien Messonnier vous reçoit à son domicile pour toute consultation de shiatsu

Shiatsu à Angers (49000-49100)

Qu’est ce que le shiatsu ?

En japonais « shi » signifie : doigt ; « atsu » signifie : pression. Le shiatsu est un art japonais tiré de la médecine chinoise dans lequel le praticien exerce des pressions sur tout le corps avec ses doigts. Principalement avec les pouces mais aussi  avec les mains. Il a une vertu préventive afin de rester en bonne santé ET curative en traitant les symptômes d'une part, mais aussi et surtout la/les cause(e) du/des déséquilibre(s) associés.

D’où vient-il ?

® Le shiatsu tire son origine de trois sources :

                        - les arts martiaux : on enseignait aux combattants aussi bien le combat que l’hygiène de vie, le soin de soi et des autres. Beaucoup de pratiquants étaient à la fois combattants et médecins manuels aguerris.

                        - Les moines bouddhistes : Seuls dans leurs montagnes, isolés du monde, ils devaient se soigner par eux-mêmes. La main est posée là où la douleur se situe, on écoute le corps, on ressent, on se fie à son instinct.

                        - La transmission familiale : En Orient, la transmission de cet art se fait au sein des familles très tôt. De manière superficielle mais cela a le mérite de faire perdurer la tradition, de faire comprendre dès le plus jeune âge que les émotions perturbatrices finissent par s’installer dans le corps.

Comment ça marche ?

Le praticien, appelé en japonais shiatsuki, va exercer  des séries de pressions, d’étirements, de mobilisations articulaires sur le corps du receveur. Grâce à une étude approfondie de la médecine chinoise, le shiatsuki va appuyer sur des points précis appelés « tsubos » qui sont des points d’acupuncture. Ces points se situent sur des trajets que l’on nomme des méridiens par lesquels circulent l’information nerveuse, la nutrition. Ce sont en quelque sorte des chemins, des voies de transmissions qu’on peut comparer à des vallées circulant entre des saillies osseuses, tendineuses. Des points situés dans la profondeur. Chaque point a une action locale mais aussi distale (effet sur l’ensemble du méridien qui peut parfois traverser tout le corps), action organique (il traite l’organe concerné, la sphère d’influence proche). Enfin, les chinois ont compris depuis longtemps que le corps et l’esprit sont liés. L’homme étant la résultante des énergies telluriques (le terre) et cosmiques (le ciel, l’univers), en agissant sur l’un, on influence forcément l’autre.

Enfin, le shiatsu a deux objectifs : une action préventive afin de rester en bonne santé d'une part. Un rôle curatif en s'intéressant aux causes de la maladie d'autre part. Ce dernier point est crucial :  la médecine occidentale traite avant tout les symptômes de la maladie ; la médecine chinoise s'occupe des symptômes ET de l'origine de ceux-ci.

Mon shiatsu

Le shiatsu que je pratique est un mélange de deux courants complémentaires, à savoir celui de Ryotan TOKUDA (médecin acupuncteur) et Shizoto Masunaga (brillant professeur de psychologie clinique et fondateur de son propre style de shiatsu Iokai, incluant davantage de mouvements). Cela donne un shiatsu mixte à la fois traditionnel et moderne.

Chaque shiatsu est unique. Mon shiatsu est thérapeutique (terme à utiliser dans le référencement de médecine traditionnelle chinoise): il a vocation à soigner un certains nombre de maux qu’ils soient d’ordres physiques ou émotionnels. Sachant que comme je l’ai évoqué plus haut, les deux sont intimement liés. Plus de précisions sur le déroulement d’une séance ici.

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.